Histoire de l’escape game

Histoire de l’escape game

Depuis la fin des années 2000, des salles d’escape game ouvrent un peu partout dans le monde. Le succès de ce concept de jeu n’est plus à prouver. Vous êtes en effet de plus en plus nombreux à vous laisser enfermer une heure dans une pièce pour jouer les détectives. Si le principe ne vous est pas inconnu, connaissez-vous l’histoire des escape games ? Leurs origines sont à chercher au Japon, dans l’univers des jeux vidéo.

Les origines de l’escape game

Au début des années 2000, Toshimitsu Takagi développe un nouveau concept de jeux vidéo basé sur le principe du « Point & Click » (pointer et cliquer) et baptisé « escape room », découvrez d'ailleur sur notre page dédiée tous les termes utilisés pour définir l\'escape game. Le premier du genre, « Crimson Room », sort en 2004. Le joueur doit promener sa souris partout dans le décor, celui d’un intérieur coloré, et interagir avec des éléments en cliquant dessus. Les objets et les indices sont progressivement collectés. Ils permettent de s’évader (to escape) de la pièce (room) dans laquelle le joueur était enfermé et donc, de gagner. 

D’autres jeux d’« escape room », le plus souvent gratuits, sortent sur internet. Et leur succès est tel qu’on les surnomme au Japon des « takagim », en hommage à leur créateur. Plus ou moins complexes, avec des graphismes souvent basiques, mais toujours ludiques, ces jeux vidéo conquièrent de nombreux amateurs.

L’escape game grandeur nature

C’est également au Japon que les premières salles d’escape game ouvrent leurs portes. Le but : rendre réelles les conditions de jeux de ces escape room auxquels jouent de très nombreux internautes. A Kyoto, en 2008, Takao Kato donne vie au concept à travers The Real Escape Game et la société Scrap. Les salles à thème ne tardent pas à se multiplier, au Japon comme dans le reste de l’Asie.

Succès en Europe

C’est en 2011 que le premier escape game est créé en Europe. Le concept débarque en Hongrie, à Budapest, sous l’impulsion de la société Parapark. Celle-ci souhaitait développer un nouveau concept de team building. Aujourd’hui encore, les entreprises sont nombreuses à choisir l’escape game pour fédérer leurs équipes.

Le déroulement d'une scéance d'escape game est toujours le même, on est enfermé en groupe dans une pièce et il faut sortir en 1h (ou moins) voir aussi à qui s'adresse l'escape game.

Au même moment, Scrap s’implante aux Etats-Unis. Différentes franchises voient le jour progressivement, comme HintHunt. Et finalement, c’est en 2013 que les salles d’escape game débarquent à Paris. Elles se multiplient un peu partout en France, à commencer par les grandes villes telles que Lyon, Lille, Toulouse ou Strasbourg. Désormais, peu importe où vous habitez, il y a de fortes chances qu’un escape game se trouve près de chez vous.

Les sources d’inspiration

Outre les jeux vidéo de point & click, les escape games ont de multiples sources d’inspiration. Leur principe de jeu se base sur les mêmes ressorts qu’une chasse au trésor grandeur réelle ou qu’un jeu de rôle grandeur nature.

Les thèmes des salles d’escape game puisent aussi souvent leur inspiration dans les livres et les films d’aventure, de science-fiction, d’histoire, d’horreur, d’enquête policière… Certains escape games proposent également des scénariis totalement innovants, créés sur mesure pour les joueurs. Les histoires ne manquent pas, tout comme les occasions de se laisser enfermer pour résoudre une énigme à plusieurs et en 60 minutes. Les escape games ont à coup sûr encore de beaux jours devant eux.

Besoin d’information ? on vous rappelle ! être rappelé